Comment identifier et traiter le muguet dans la bouche

Le muguet dans la bouche est une infection provoquée par la multiplication incontrôlée et importante du champignon Candida albicans. C’est pourquoi le muguet buccal est également appelé candidose ou moniliase. Naturellement, le Candida albicans se trouve dans l’organisme humain au niveau de la bouche, de la peau, de la flore gastro-intestinale et dans le vagin sans causer aucun problème de santé.

Les symptômes du muguet buccal

Le muguet se caractérise par la présence d’un enduit blanchâtre d’aspect crémeux sur la paroi des joues, les gencives, le palais, la langue et le pharynx.

Les premiers signes du muguet sont l’inflammation de la muqueuse qui devient rouge et sèche.

Les autres symptômes sont :

  • maux de gorge parfois très forts;
  • difficultés à avaler y compris sa propre salive;
  • perte du goût;
  • petites fissures rouges aux coins des lèvres;
  • sensation de sècheresse ou cotonneuse dans la bouche;
  • douleur à l’intérieur de la bouche;
  • mauvaise haleine.

Les causes du muguet dans la bouche

Chez les individus sains, le Candida albicans ne provoque aucun symptôme et s’équilibre avec les bactéries présentes dans l’organisme. Mais chez les personnes à risque, le champignon se multiplie anormalement causant d’un déséquilibre de la flore et s’accumule dans la bouche et la gorge provoquant ainsi une infection : le muguet. Le muguet buccal n’est donc pas une maladie contagieuse.

Les personnes les plus à risque sont :

  • les bébés;
  • les aînés;
  • les personnes souffrant de maladies qui affaiblissent le système immunitaire telles que le cancer ou le V.I.H./Sida;
  • celles portant une prothèse dentaire;
  • celles se trouvant aux soins intensifs;
  • les femmes souffrant d’infections vaginales;
  • les diabétiques;
  • les asthmatiques.

Les principales causes du muguet dans la bouche sont :

  • la prise d’antibiotiques ou de corticoïdes de manière prolongée;
  • l’utilisation de corticostéroïdes en inhalation;
  • le port de prothèses dentaires usées;
  • une mauvaise hygiène dentaire.

Le traitement et la prévention

Très souvent, le muguet est traité par l’application à l’intérieur de la bouche et sur la langue d’un antifongique local (sous forme de crème ou de gel). En complément d’une solution antifongique liquide avec laquelle le patient doit se rincer la bouche puis l’avaler.

En revanche, si l’infection est bien développée jusque dans l’œsophage ou n’a pas été traitée à temps ou si l’antifongique local ne suffit pas, alors le médecin prescrira un médicament antifongique par voie orale (sous forme de comprimés).

Plusieurs précautions peuvent être mises en place pour prévenir la réinfection au muguet :

  • Garder une bouche propre en permanence (la nettoyer 3 fois par jour et après chaque repas).
  • Bien se rincer la bouche après l’inhalation de corticostéroïdes.
  • Remplacer régulièrement les brosses à dents (surtout après une infection).
  • Limiter les aliments sucrés.
  • Pour les personnes portant un appareil dentaire :
    • Après chaque repas, bien brosser la prothèse dentaire et la faire sécher entièrement avant de la remettre.
    • Désinfecter la prothèse chaque jour.

Vous désirez obtenir plus de renseignements sur le muguet buccal ou en avez les symptômes? Contactez l’équipe de spécialistes de la Clinique Dentaire Charles Trottier, ils prendront le temps et se feront un plaisir de répondre à l’ensemble de vos questions.

2020-06-25T15:27:11+00:00 9 juillet 2020|Conseils, Santé générale|