Médicaments antidouleur en vente libre: acétaminophène, aspirine, ibuprofène, connaissez-vous la différence?

Acétaminophène

L’acétaminophène (Tylenol) est un médicament utilisé dans plus de 700 produits en vente libre dans les pharmacies. On l’utilise surtout comme analgésique courant ou bien comme médicament contre le rhume et la grippe. L’acétaminophène diminue la fièvre et on l’utilise surtout pour les raisons suivantes :

  • Mal de dents
  • Arthrite
  • Mal de tête
  • Rhume et grippe
  • Douleur musculaire
  • Crampes menstruelles

La quantité maximale ne devrait pas dépasser 40 00 mg/j pour les adultes en santé soit un maximum de 8 comprimés extra-forts [500 mg]. La prise d’une trop grande quantité d’acétaminophène, par accident ou délibérément, est appelée « surdose ».

Les symptômes d’une surdose d’acétaminophène n’apparaissent qu’après de nombreuses heures. Votre foie pourrait être endommagé sans même que vous le sachiez. Respectez la posologie maximale.

Aspirine

L’aspirine est l’un des médicaments les moins chers et antidouleur fabriqués les plus anciens sur le marché. On attribue au scientifique allemand Felix Hoffman la création et la popularisation de ce qui était alors connu comme l’acide acétylsalicylique en 1899 pour aider à soulager la douleur de l’arthrite de son père.

Aujourd’hui, il est utilisé pour soulager les douleurs mineures et les maux de tête. Il agit en réduisant la substance dans le corps qui provoque l’inflammation et la fièvre. Les médecins le prescrivent aussi à certains adultes pour prévenir une crise cardiaque ou un AVC.

Les personnes ayant des saignements comme des ulcères ou des troubles cardio-vasculaires tels que l’asthme sont souvent conseillées de prendre un autre antidouleur, car l’aspirine en pire ces conditions. Certaines personnes sont aussi allergiques à l’aspirine.

Ce médicament est déconseillé dans les conditions suivantes :

  • une allergie à l’AAS, ou à l’un des ingrédients du médicament;
  • une tendance aux saignements;
  • un traitement par le méthotrexate à des doses de 15 mg ou plus par semaine;
  • la présence d’un ulcère gastrique actif;
  • une grave réaction allergique ou asthmatique aux salicylés, à l’AAS ou aux médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens ou AINS [par ex. le diclofénac, l’ibuprofène, l’indométacine, le naproxène];
  • une insuffisance rénale importante;
  • une insuffisance hépatique importante;
  • une insuffisance cardiaque congestive importante.

Il est à proscrire lorsque nous sommes traités avec des anticoagulants, sujets à des crises de goutte ou en cas de ménorragies. Il est aussi contre-indiqué dans le troisième trimestre de la grossesse.
La quantité maximale ne devrait pas dépasser 4 000 mg/j pour les adultes en santé, soit un maximum de 8 comprimés extra-forts [500 mg].

Ibuprofène

L’ibuprofène tombe dans la classe de médicaments appelés AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens). Vendu sous des noms de marque, dont Motrin ou Advil, il est utilisé pour traiter les douleurs mineures et la fièvre. Il peut être prescrit à des doses plus fortes. On l’utilise plus fréquemment pour soulager la douleur et l’inflammation associées à l’arthrite, aux crampes menstruelles, aux entorses, aux foulures, aux maux de dos, aux maux de tête, à la migraine, aux douleurs musculaires, au mal de gorge, au rhume et à la grippe et, enfin, au mal de dents.

L’ibuprofène est à proscrire dans les circonstances suivantes :

  • une allergie à l’ibuprofène ou à l’un des ingrédients du médicament;
  • la prise actuelle d’autres AINS;
  • une grossesse ou l’allaitement au sein;
  • la présence de déshydratation secondaire à des vomissements, de la diarrhée ou à une réduction de l’apport liquidien;
  • un ulcère gastro-duodénal évolutif, des antécédents d’ulcères à répétition ou une maladie inflammatoire évolutive de l’appareil digestif (par ex. la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse);
  • des polypes nasaux ou des antécédents d’asthme, de réaction allergique ou de réaction de type allergique (par ex. une difficulté à respirer, une respiration sifflante, une éruption cutanée avec démangeaisons ou encore une enflure du visage, de la gorge ou de la langue) après la prise d’AAS (acide acétylsalicylique) ou d’un autre AINS (anti-inflammatoire non stéroïdien, par ex. le kétorolac, l’indométacine, le naproxène;
  • une maladie rénale;
  • une fonction hépatique grandement réduite ou une maladie du foie;
  • la présence d’hypertension artérielle importante ou de maladie cardiaque grave;
  • la présence de lupus érythémateux aigu disséminé.

La dose d’ibuprofène recommandée pour les adultes est de 200 à 400 mg toutes les 4 à 6 heures au besoin. La dose quotidienne maximale est de 1 200 mg. L’ibuprofène est disponible sans ordonnance, mais on ne doit pas le prendre pendant plus de 3 jours consécutifs pour le traitement d’une fièvre ni pendant plus de 5 jours consécutifs comme analgésique sans l’avis de son médecin.

Pour de l’information sur d’autres médicaments antidouleur plus forts, veuillez consulter notre prochain article sur le sujet : https://www.cliniquedentairecharlestrottier.com/trucs-conseils/medicaments-antidouleur-plus-muscles/

2017-07-01T14:22:40+00:00 10 avril 2017|Santé générale, Trucs et astuces|